LE COIN DE L'ASTRONOME de juillet 2014

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Une seconde mi-temps planétaire

Bien qu'utilisant depuis septembre 1965 et ce, mensuellement, le titre de ma rubrique, l'actualité sportive m'a rappelé que, près de 800 fois, j'ai « tiré » un corner (coin en anglais) aussi, en ce mois de juillet, je prends la balle au bond et je vais aller droit au but : quand est-on au milieu de ce stade annuel 2014 ? A première vue et civilement on vient d'achever la première partie avec 6 à 12 mois les astronomes habitués aux calculs d'orbite vont se poser en arbitres et, comme il est chanté parfois, c'est le Soleil « qui joue avec la Terre, comme avec un ballon ! »

Comme il n'y a pas eu de prolongation, il faut attendre 2016 pour avoir un 29 février et dans ces conditions, le milieu exact de l'année en cours n'est ½ des 365 jours. Avec ce déficit et quatre mois sur six de 31 jours en seconde « moitié » ce n'est que le 2 juillet à 12h00 (Temps Universel) que l'on aura exactement cette vraie mi-temps de 182,5 jours. Comme notre planète a reçu, il y a environ 4 milliards d'années un grand coup d'astéroïde, cela lui a donné un « effet » non seulement tourbillonnaire mais, a provoqué un rebond non prévu et elle n'a pas pu continuer à tourner rond, elle s'est inclinée et son orbite et devenue elliptique tout en gardant le Soleil comme foyer. Ainsi les distances entre les deux astres varient non seulement au cours d'une révolution mais à plus grande échelle de temps, les axes de l'ellipse tournent et ce vendredi 4 juillet, à 0 h (T.U. ) (on va jusqu'à calculer l'aphélie à 0h13) nous serons au plus loin de notre Soleil : à « seulement » 152 093 400 km mais cela est supérieur à la normale – qui est la base de l'Unité Astronomique – et définie à un mètre près (par la vertu miraculeuse des moyennes) avec la valeur de 149 597 870 691 mètres, bien sûr de centre à centre mais eux aussi arbitraires et surtout variables. Il en résulte qu'entre cet aphélie (apo en grec est un préfixe qui s'oppose à péri = près du périhélie). Ces 5 millions de km produisent un effet très spectaculaire lors des éclipses de soleil, comme celle du 30 juin 1999 et une surface de séparation d'avec la Lune qui se positionne juste devant le disque et l'occulte au maximum pendant 7,5 minutes ou en janvier, il reste un anneau comme le 1er septembre 2016. Je rappelle que le diamètre de Soleil est 1 392 530 km, vu sous l'angle de 31'28'' et que notre planète mesure 12 756 km, la Lune étant vue sous l'angle de 30'd'arc. L'instant du passage à l'aphélie peut avoir lieu entre le 2 juillet à 20 heures comme en 1960 et le 6 juillet à 23 heures comme en 2007, mais ces écarts correspondent à 3,4% et ont très peu d'influence sur les climats de notre planète.

Notre calendrier est en réalité luni-solaire car si les saisons sont liées aux positions remarquables de la Terre sur son orbite autour du Soleil, il n'en est plus de même pour les mois, une lunaison à l'origine, et plus encore pour la datation des fêtes, dites mobiles, qui souvent sont lunaires. L'actualité, à la fin de ce mois, me rappelle le temps où les plus hautes personnalités religieuses musulmanes venaient à l'Observatoire de Bouzareah, sur les hauteurs d'Alger, pour avoir confirmation tant du début que de la fin du Ramadan. C'était déjà, il y a donc environ soixante ans, une légère entorse à la tradition, qui se voulait une observation visuelle, donc directe, des très fins croissants lunaires. Cette année 2014 pour nous, est chiffré 1435 de l'hégire soit le 28 ou 29 juillet selon les sites d'observation. Certains souhaitent que la Lune, Nouvelle le 26 à 22h42, donc invisible pour nous, puisse être distinguée dès le 27 mais à son coucher elle n'aura qu'une quinzaine d'heures et les calculs montrent qu'avec un instrument optique, on pourrait deviner ce petit arc mais seulement au sud du continent africain. Même le 28 qui à été choisi comme le dernier jour théorique du Ramadan le jeune croissant peut-être visible à l'œil nu, si le ciel est bien limpide, au sud de la latitude 40° Nord, sur le continent américain et au sud du Tropique du Cancer dans le reste du monde. Mais il faudra attendre le 29 juillet au soir pour voir le croissant en Europe, juste après le coucher du Soleil. Jadis, dans ce qui était appelé « la nuit du doute » les fidèles se fiaient à l'impossibilité de distinguer un fil noir d'un fil blanc et dans les banlieues urbaines, il fallait attendre « le coup de canon » signalant la vraie fin du jeune. Comme les 12 lunaisons ne font que 354 jours, en 2015 la fête aura lieu avec un décalage de 11 jours et ainsi le premier jour du Ramadan sera le 18 juin. Dans tous les pays non musulmans, qu'ils soient ou non laïcs, les décalages de dates sont également liés à la Lune. On se souvient que cette année Equinoxe et Nouvelle Lune se présentaient le même 20 mars et qu'il a fallu attendre le 20 avril pour trouver un Dimanche adéquat.

En 2015 nos Pâques seront fêtées dès le 5 avril. (95ème jour de l'année) de ce fait le Carême, qui débute 40 jours auparavant tombe en Février avec le Mardi Gras le 24 et le Mercredi des Cendres le 56ème jour soit le 25 février. Si cette période de Carême n'a pas – ou n'a plus – un impact sur la vie des fidèles, la République à continué à régler les autres fêtes chômées et fériées si bien que le Jeudi de l'Ascension est « comme un dimanche » et ce sera le 14 Mai soit encore un week-end en perspective, 10 jours plus tard il y aura la Pentecôte ! Toutes ces festivités changeront en 2016 car la Lune est en bonne position pour permettre de dater Pâques le 27 mars. Souvenez vous bien de cette date car si cela était arrivé en 1932 et 2005, il faudra, dans vos archives familiales, envisager ces temps de remise en jeux en 2157 avec le doublet 2168 mais on ne retrouvera des conditions similaires qu'en 2304 à moins que vous attendiez 2991 et 2996, s'il plait à Allah pour le Ramadan et à Dieu pour le carême dès le Mercredi des Cendres le 25 février !

Bernard Milet

Rappel des évènements de Juillet 2014.

Peu après le milieu de l'année le 2 juillet à midi, le Soleil reste dans les Gémeaux jusqu'au 21 et traversera le Cancer jusqu'au 10 Aout.

Ce mois-ci on ne pourra suivre ni Jupiter ni Mercure à cause de leur passages près du Soleil mais Vénus brillera le matin et Mars le soir.

  • Le 5, 2 heures après le coucher du Soleil, un trio sera remarquable avec, au Sud, avec la Lune en premier quartier près de Mars et au Sud Ouest, Spica.
  • Le 7, malgré une « grosse Lune » on cherchera Saturne au Sud Ouest à 25° de hauteur
  • Le 14 juillet, à la fin du crépuscule il ne reste plus que Mars et Spica.
  • Le 21, notre Soleil entre dans le Cancer et non dans le Lion
  • Le 24 à l'aube, le croissant de la vieille Lune est près de Vénus à l'Est-Nord-Est
  • Le 28 est le jour « choisi » pour la fin du carême musulman (la fin de la faim !)

Bernard Milet

 

Identification