LE COIN DE L'ASTRONOME de juin 2012

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Oh Uranie, quand tu nous tiens !


Parmi les neuf Muses à qui furent dédiés les Arts et les Sciences, celle que j'ai fréquenté le plus assidument est certes celle de l'Astronomie. Rompant avec la solitude de plus de quarante années passées sous les coupoles, certains événements m'ont attirés souvent très loin sur la planète Terre, en particulier à l'occasion de mes 26 voyages à la poursuite des Eclipses Totales de Soleil. Après une étude critique et le choix du meilleur site d'observation, au plus près de la centralité en une zône où la météorologie locale, au jour dit, pouvait être la plus favorable, nous nous sommes aussi bien trouvé en Mongolie en plein hiver qu'en Afrique Centrale en juin pour des observations de plusieurs minutes et même au Gabon pour moins d'une seconde...

En effet, outre la beauté étrange d'une Couronne Solaire, l'étude des jets de matière et des protubérances est visible pour une meilleur connaissance de notre Etoile ; or, dans nos régions, mais pendant quelques minutes seulement, au lever du Soleil le 6 juin prochain, nous pourrons suivre la fin du passage de la planète Vénus devant le Soleil, avec bien sûr les précautions analogues à celles que l'on exige pour les éclipses, à savoir des filtres ou lunettes spéciales et ce sera la seule fois de nos vies quel que soit notre âge. Nous devons à Halley, ce calculateur qui n'a jamais pu vérifier « de visu » ces passages, ni d'ailleurs la comète qui porte son nom, la prévision à la minute près de ce transit extrêmement rare. Donc, avant toutes choses, en vous rappelant ce qui fut le « jour le plus long » un 6 juin 1944, choisir un endroit d'où l'on peut voir, sans aucun masque comme des arbres ou une colline, le point exact du lever du Soleil, le vérifier quelques jours auparavant, noter l'heure, car tant à Paris qu'à Nice cela a lieu à 5 heures 50, temps légal et surtout... souhaitez que cet horizon soit bien clair sur le jour. On pourra alors du côté Ouest de la surface, donc à droite et à mi-hauteur entre l'équateur et le nord, découvrir un petit point noir sur le fond brillant de la surface. Toujours en utilisant les filtres solaires, il est aisé de photographier ou de filmer tout le phénomène, jusqu'au dernier contact intérieur puis la sortie de la planète environ un quart d'heure plus tard. Les passages ont lieu par couple avec soit un cycle de 8 ans puis de 105,5 ans ou encore à nouveau 8 ans et 121,5 ans ; par exemple nous avons eu un transit le 8 juin 2004 et maintenant celui du 6 juin 2012 et il faudra donc attendre le 11 décembre 2117 suivi du passage du 8 Décembre 2125 et après ce ne sera pas avant 2247 ! ...

Pourquoi cela est-il si rare ? Si la Terre décrit l'Ecliptique Vénus se meut sur un plan incliné de 3°,59 et il faut donc deux conditions : la planète doit se trouver dans ce plan ou à proximité immédiate et être en conjonction inférieure, c'est-à-dire entre Terre et Soleil. Or cela ne se produit que 13 ou 14 fois par millénaire et les calculs ont été faits pour l'intervalle 1500-3000 si bien qu'on y a retrouvé les dates du 9 décembre 1874 et 5 décembre 1882. Si j'ai noté ces deux dates de ce cycle c'est qu'elles correspondent à des évènements qui ne manquent pas d'originalité et qui justifient mon titre. J'ai fait appel à Clio, muse de l'histoire (qu'Uranie ne m'en veuille pas !) et à Camille Flammarion à qui j'emprunte ces lignes : « Pour observer le passage de Vénus l'astronome français Le Gentil de la Galaisière s'embarque pour les Indes dès 1760 pour le passage de juin 1761 ; mais la guerre maritime opposait alors les Français aux Anglais et il n'aborde qu'après la date du passage. Mais passionné d'Astronomie, il prend la décision héroïque de rester à Pondichéry pendant huit ans pour attendre le suivant en 1759. Comme le temps est généralement superbe en juin dans ces parages, il ne doute pas du succès, bâtit un observatoire, installe ses instruments apprend la langue du pays, rassemble des précieux renseignements sur l'astronomie indoue, atteint enfin l'année bienheureuse, le mois de mai, les premiers jours de juin illuminé d'un Soleil splendide. Mais contre toute attente le ciel se couvre, une tempête arrive juste à l'heure du passage et le Soleil reste obstinément caché. Vénus passe, et, quelques minutes après sa sortie le ciel s'éclaircit, le Soleil brille de nouveau ! Epuisé par le climat, les ennuis, Le Gentil tombe malade ; il cesse de donner de ses nouvelles. Rentrant en France en 1771 c'est pour apprendre que, l'absence de toutes nouvelles ayant fait croire à sa mort, il est remplacé à l'Académie des Sciences il lui fut même interdit de reprendre son propre héritage, la justice ayant décidé qu'il était mort ! ». D'autres sources relatant cette anecdote ajoutent que son épouse était remariée et que c'est lui qui dut payer les frais de procés.

Mais j'en reviens aux missions de 1874 et 1882 quoique de nombreux membres revinrent bredouille. La France avait envoyé des observateurs à Nagasaki, à Pékin, à Saigon, à Nouméa et aux îles Saint Paul et Maurice. Puis il y eut onze missions françaises en 1882 et ainsi leurs données ont permis de déterminer la parallaxe solaire que Neuvcomb fixa à 8''.794 ce qui confirme la distance de la Terre au Soleil à 149 675 000 kilomètres parfaitement vérifiée.

Donc même si votre observation n'est plus à être utilisée pour cette mesure et si – Dieu vous en préserve en accord avec Uranie – des nuages viennent malencontreusement vous nuire, ayez une pensée pour Le Gentil de la Galaisière mais surtout n'attendez pas les prochains cycles du XXIIème siècle !

 

Le Ciel en Juin 2012 en heures légales d'été :

Soleil :

  • il reste dans le Taureau jusqu'au 21 avant d'arriver aux Gémeaux. C'est le 21 juin que l'astrologie le situe en Cancer à 1 heure alors que c'est ce même jour à 9 heures qu'il arrive en Gémeaux

 

Planètes :

 

  • Mercure est difficile à voir à l'Ouest-Nord-Ouest le soir

  • Vénus chute vers le Soleil et attend la 2e quinzaine pour la retrouver à l'Est-Nord-Est le matin juste avant le Soleil

  • Mars : encore visible en 1ère partie de la nuit au Sud-Ouest

  • Jupiter se montre le matin après le 15 à l'Est-Nord-Est

  • Saturne brille depuis le coucher du Soleil au Sud-Sud-Ouest jusqu'en pleine nuit, tout ce mois.

 

La Lune :

  • Pleine Lune le 4 juin à 13h12 dans Ophiuchus

  • Dernier quartier le 11 à 12h42 dans les Poissons

  • Nouvelle Lune le 19 juin à 17h03 dans Orion

  • Premier Quartier le 27 à 5h31 dans la Vierge

 

Phénomènes :

  • Le 1er au crépuscule, pendant 20 minutes on peut trouver Vénus près de Mercure à l'Ouest-Nord-Ouest

  • Le 6 juin : passage de Vénus devant le Soleil    - voir la rubrique précédente -

  • Le 16 à l'aube : voir le fin croissant de Lune

  • Le 17 à l'aube : ce fin arc est près de Jupiter

  • Le 18 à l'aube : c'est autour de Vénus qui revient

  • Le 27 à la fin du crépuscule la Lune en premier Quartier est en dessous de Spica et de Jupiter

  • Solstice d'Eté le 20 à 23h08 T.U. donc le 21 à 1h08 en heure légale, la saison durera 93 jours.

Bernard Milet

Oh Uranie, quand tu nous tiens !

 

Identification



Connectés

Nous avons 95 invités et aucun membre en ligne

Calendrier OACC

Mai 2017
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Juin 2017
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2