LE COIN DE L'ASTRONOME de juin 2014

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Junon, tu commences ton mois en croissant et tu finis en croissant !

Sortie à nouveau de la Mythologie pour succéder à Maya, c'est depuis son mariage avec son frère, Jupiter, qu'elle devint Reine des dieux et parmi ses divers dénominations, on trouve Diane qui devint sa belle-sœur, mais si dans les Enfers, elle fut Hécaté, sur la Terre et dans le ciel, elle fut Phébé et vénérée surtout comme la Lune. C'est donc de notre satellite que nous allons suivre les déplacements dans les ciels et pour mémoire, dans les Cieux de l'antiquité.

Selon son aspect, pour nous ses phases, elle fut la déesse aux trois formes : au cours de ce mois de Juin qui lui fut dédié nous la voyons chaque semaine prendre de l'ampleur et cette année cela dure jusqu'à la Pleine Lune du 13, elle est donc dans sa période de croissance. Puis sa position autour de la Terre et le mouvement de notre planète va nous la présenter sous la forme d'un arc et les derniers jours de ce mois en un croissant de plus en plus fin jusqu'à la Nouvelle Lune du 27 et sa disparition dans la lumière solaire.

Sa relation avec les habitants de l'Olympe furent aussi variées qu'en cette année et curieusement en quelques nuits nous allons facilement reconnaitre nos planètes qui d'ailleurs portent, comme elle, les mêmes noms même si nous leur attribuons plus aucun rôle, à l'exception des astrologues qui sont restés des dizaines en siècles de retard, mais certains y croyent aux bénéfices non négligeables des faiseurs d'horoscopes.

En sa qualité de fille de Saturne, sœur et épouse de Jupiter, mère de Mars et jalouse de Io, elle transforma cette dernière en vache, qu'elle envoya paitre en la confiant à Argus, le dieux aux cent yeux, lui-même surveillé par Mercure. Dans sa jalousie, elle n'oublia pas Vénus et fut responsable, par le jeu d'Achille et d'Isis, l'arc en ciel, de la guerre de Troie. Lorsqu'elle se présentait en phase maximale, on lui attribuait un rôle dans la gestion des royaumes, elle présidait aux mariages et sa dernière phase la rendait propice aux accouchements et prenait le nom de Luciné jusqu'à se présenter en soirée en forme de croissant de plus en plus fin et délicat, comme cette année aux derniers crépuscule de ce mois.

C'est une coïncidence que, d'après le calendrier musulman, c'est l'observation du tout jeune croissant lunaire puisse être visible le 29 juin, pour entamer le mois du Ramadan de l'an 1435 de l'hégire ; certains espère deviner dès le 28 la jeune Lune, mais surtout sur le continent américain, dans la majeure partie de l'Afrique, dans l'Océan Indien, en Indonésie et en Australie. Ce sera en 2015 le jeudi 18 juin et que personne ne manque à l'appel ! Il est amusant de remarquer que nos boulangers-pâtissiers ont été priés de ne plus donner cette forme à certaines de leurs viennoiseries par respect pour l'emblème religieux, alors que c'était justement une ancienne prérogatives, beaucoup d'entre nous ont connu, au début du « petit déjeuner » cette fantaisie, avec ses pointes craquantes et que maintenant elles nous sont présentées rectilignes. (A quand l'interdiction des Saints Nicolas en pain d'épices et des Enfants Jésus en pate d'amandes !).

Revenons à notre Junon–Lune et à ses rencontres avec ses « contemporains » en citant des rapprochements actuels entre nos astres. Je n'ai pu garder une préséance mais je vous propose de suivre notre calendrier grégorien. Ainsi dès le 1er juin, au crépuscule, avec sa lumière cendrée, à l'Ouest, on ne peut manquer, un peu à gauche, la 1er rencontre avec Jupiter et une Lune croissante. Des conditions similaires, le 8 vers 1 heure du matin, lune toujours croissante près de Mars au Sud-Ouest. Le 10, au Sud, en soirée avec Saturne, nos deux astres sont à moins de 1° l'un de l'autre. Le périple continue et le 20, elle visite Mercure en pleine nuit pour le 21 à l'aube, vers 3 heures, à l'Est, c'est Uranus juste à côté du Dernier Quartier. Le 24 une vieille Lune, en croissant rencontre Vénus à l'Est-Nord-Est. Il fallait absolument, après un tel périple revenir pour, le 29, une conjonction géocentrique entre la Lune dans les Gémeaux et Jupiter ; si l'horizon Ouest-Nord-Ouest est dégagé nous les retrouvons tous deux, environ 45 minutes après le coucher du Soleil avec un tout jeune croissant si bien que tout peut recommencer au ciel et sur la Terre !

Bernard Milet
 

Que voir en Juin 2014 :

Soleil :

Si le 21 juin les astrologues le positionnent dès 12 heures dans le signe du Cancer, alors qu'à cette même heure, nous les trouvons dans les Gémeaux, c'est qu'ils oublient la précession qui décale les signes, des constellations de 1er degré en 71,6 ans, soit un signe de 30 degrés en 2150 ans. Mais tout sera concordant dans 25770 ans.

Lune :

  • Premier Quartier le 5 à 22h40 dans le Lion
  • Pleine Lune le Vendredi 13 à 6h12 en Ophiucus
  • Dernier Quartier le 19 à 20h39 dans les Poissons
  • Nouvelle Lune le 27 juin à 10h09 dans les Gémeaux

Terre :

Le solstice de Juin se présente le 21 juin à 12h51 (temps légal) et se trouve au plus haut lorsqu'il passe au méridien.

Ne pas manquer, mais à l'aide d'instrument le passage de la comète 2012 K1 Ponstarrs qui passe de la Grande Ourse au Lion puis glisse vers l'horizon Nord-Ouest en début de nuit.

Bernard Milet

Oh Uranie, quand tu nous tiens !

 

Identification