LE COIN DE L'ASTRONOME de mai 2012

Note utilisateur:  / 3
MauvaisTrès bien 

Fantasia de Maïa

Ce « joli mois de mai » étant dédié à la déesse Maïa il faut avoir recours au Cours de Mythologie de Mrs Noel et Chapsal pour trouver que cette divinité n’était autre que Diane et bien sur la Lune. Ayant sous les yeux, ce manuel édité en 1844, dûment « revêtu de la signature du second auteur, sinon il serait réputé contrefait » j’ai pu trouver un titre à ma rubrique mensuelle. C’est de plus l’actualité astronomique qui me permet de vous présenter bon nombre de fantaisies que nous présente notre satellite, que certains voient « Rousse » puisqu’elle suit celle de Pâques en commençant sa lunaison le 21 avril et ce jusqu’au 20 mai prochain, puisque l’astre ne soit pas mis en cause mais qu’à en croire cet adage, certaines gelées, plus ou moins blanches, peuvent encore roussir les bourgeons et les jeunes feuilles.

Si cela est problématique – et surtout très localisé – il n’en est pas de même de la succession d’originalités lunaire au cours de ce mois. Je vous propose donc, en suivant l’ordre chronologique, de suivre en détail certains événements qui ne sont en aucun cas fantaisistes. Dès le 1er Mai, avant l’aube de ce jour férié, à l’Ouest, une lune gibbeuse croissante accompagné avant son coucher de l’étoile Régulus et un plus tard de Mars et ce dans la Constellation du Sextant. Cette petite formation a été insérée par Hévélius vers 1680 entre l’Hydre et le Lion, bien que ne regroupant que des étoiles faibles et représente bien l’instrument de navigation qui lui a donné son appellation : ce sera pour les amateurs l’occasion de découvrir ce petit coin de ciel.

Le 6 mai, il se trouve que l’on a la Pleine Lune à 5h36 mn et le périgée – donc au plus près de nous – à 5h42 mn ; ces deux situations font que nous verrons la plus grosse Lune de l’année, la plus proche de la Terre, à seulement 356 964 km, avec un diamètre de 33’.5

Le 8 mai, lors de son passage au méridien, il faudra la chercher très basse au dessus de l’horizon sud car rarement elle ne passe sous l’écliptique d’une telle distance angulaire, à -21’.7 si bien que si l’on est au centre de la France, elle n’est plus qu’à environ 23 degrés de hauteur, moins d’une main, bras tendu sur l’horizon.

Les surprises continuent en ce mois de mai et juste avant la Nouvelle Lune, alors qu’on peut guetter le fin croissant à l’aube du 19 vers 6 heures du matin, celui-ci sera à sa plus lointaine distance de l’année 2012, à son apogée soit à 406 439 km et sous un angle tel que son diamètre ne sera que 29’.4, à comparer avec le 6 mai. La surprise du lendemain, les 20 et 21 car cela se passe dans la nuit, est l’Eclipse Centrale Annulaire de Soleil, c’est-à-dire que la Lune va passer exactement devant le Soleil mais comme elle est bien trop petite pour le cacher entièrement, il restera au mieux un petit anneau extrêmement brillant. On sait qu’un saros, retour périodique de conditions similaires en position de trois astres, Soleil, Lune, et Terre, dure dix-huit ans onze jours et huit heures ; or nous avons observé l’eclipse annulaire le 10 mai 1994 au Maroc, mais ce résidu de 8 heures ou un tiers de jour, ou mieux 120 degrés, décale le site de l’observation d’environ 10 000 km et il faudrait aller par exemple à Hong-Kong pour 3,7 minutes ou en voir la fin dans l’extrême ouest des Etats-Unis. Il vaut mieux attendre l’Eclipse Totale du 9 mars 2016 à Bornéo et aux Célèbes ou encore l’annulaire du 1er septembre 2016 dans toute l’Afrique Centrale.

Mais notre Maïa n’a pas fini de nous surprendre et pour compenser le 8 mai à minuit avec une quasi Pleine Lune à une main au dessus de l’horizon, le 22, juste après la Nouvelle Lune, elle culminera à une main du zénith, la position la plus haute de l’année à +21’.7 au dessus de l’écliptique, soit au centre de notre pays à environ 67 degrés.

Pour parfaire son spectacle, on nous annonce qu’un croissant lunaire « magnifié par la lumière cendrée va se glisser le 24 vers minuit, juste avant son coucher, au sommet de l’Arche de l’Arc de Triomphe » vu du Rond Point des Champs Elysées, deux heures après le coucher du Soleil. Dans le cas, où le 1er Mai, il n’a pas été possible de bien reconnaitre le Sextant, notre Lune offre une nouvelle chance les 27 ou 28 mai, non pas avant l’aube, mais à la fin du crépuscule, on retrouvera le Premier Quartier avec à l’Ouest d’abord Régulus puis Mars à nouveau dans le Sextant.

 

Autres observations en Mai 2012 en heures légales

Soleil : arrive devant le Taureau le 13 mai à 20 heures, il ne peut donc pas, dès le 21 arriver dans le signe des Gémeaux

Planètes :

seules visibles :

Vénus mais elle baisse de 1° par jour. Ainsi elle se couche le 1er, 3h45 après le Soleil mais le 31, à peine 45 minutes après le couchant

Mars : est au Sud-Ouest dès le coucher du Soleil et ne se couche qu’à 3 heures du matin à O.N.O

Saturne : brille toute la nuit, au Sud-Est le soir et à l’Ouest-Sud-Ouest le matin

Lune :

    • Pleine Lune le 6 mai à 5h36 dans la Balance
    • Dernier Quartier le 12 mai à 23h48 dans le Capricorne
    • Nouvelle Lune le 21 mai à 1h47 dans le Taureau
    • Premier Quartier le 28 mai à 22h17 dans le Sextant

Phénomènes :

    • Les 1er et 27 mai à l’Ouest voir la Lune près de Régulus et Mars.
    • Le 4 mai, à la fin du crépuscule à l’Est-Sud-Est on trouve la Lune avec Spica et Saturne.
    • Le 22 à 22 heures : voir encore Vénus et la Lune à l’Ouest-Nord-Ouest.

Ce fut au début de mai 1112 que les chinois rapportent leur observation de taches sur le Soleil « dites aussi grosses que des châtaignes » !

 

Bernard Milet

 

Identification



Connectés

Nous avons 91 invités et aucun membre en ligne

Calendrier OACC

Septembre 2017
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
Octobre 2017
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5