Lieu de prédilection pour la pratique de nos activités, ce territoire est isolé, de très faible densité de population, un écrin de nature fragile riche d'une faune et d'une flore exceptionnelle à préserver, il s'avère également un terrain d'investigation scientifique de fort intérêt pour cette région centrale de la France.

RP_1

Caractéristiques

lac du pêcherLe Cézallier, un vaste plateau basaltique perché entre 1000 et 1550m d'altitude aux paysages typiques semblant restés en dehors des influences, modelages ou défigurations caractéristiques des activités humaines, citadines, industrielles ou agricoles intensives.

Un écrin de nature quasi-vierge pour tout amateur d'authentique comme de rudesse.

Ces paysages ornés de vastes reliefs doux, alternant collines, toubières et lacs, à perte de vue, sont les meilleurs ambassadeurs du terme de Pays des grands espaces souvent employés pour les caractériser, même si certains les qualifient presque de "monotones".

Monts du CantalA cheval sur le Sud Puys de Dôme et le Nord Cantal, le Cézallier s'étend des Monts Dores avec le Sancy (au Nord) aux Monts du Cantal avec le Puy Marry, le Peyre-Arse, le Plomb du Cantal (au Sud). Son point culminant est situé au signal du Luguet à 1550m.

Terres d'estives par excellence, l'élevage reste l'activité caractéristique principale de la région. Ses étendues d'herbages passant alternativement du jaune au vert en fonction des aléas de la météo sont fréquemment entièrement recouvertes de la blancheur des longues périodes hivernales.

Secteur de VèzeCol de la RieuxDe ces vastes espaces se détachent les preuves d'une activité humaine prédominante et issue d'un passé pas si lointain : les burons, où étaient produits les fromages faisant aujourd'hui l'objet de produits de grande renommée et d'appellations AOC majeures, comme le Cantal, le Salers, le Bleu d'Auvergne, le Saint-Nectaire et la Fourme d'Ambert.

Secteur de ChandèzeDu point de vue géologique, le Cézallier est bâti sur un socle granitique très ancien sur lequel l'activité volcanique à déversé dans un premier temps une succession de couches basaltiques fluides que l'activité glaciaire sur les principales coulées a façonné en collines et zones plus "creuses" qui se sont remplies d'eau formant ainsi des lacs comme ceux de Chambedaze, de Bourdouze, des Bordes ou la tourbière du lac d'en Bas de La Godivelle.

Ces lacs à ne pas confondre avec ceux issus d'une activité volcanique plus récente ayant reformé de nouveaux cratères au sein même des premières coulées, puis eux aussi remplis d'eau, tels les lacs Chauvet, Pavin et le lac d'en Haut de La Godivelle. C'est également cette dernière activité volcanique qui a ponctué ces vastes étendues de reliefs basaltiques des traces de ces derniers "petits" volcans.

Les cours d'eau ont pu, quant à eux, au fil du temps de creuser de belles vallées parfois bordées de falaises basaltiques à l'origine de quelques superbes gorges : les gorges de la Santoire ou de la Sianne, la couze Pavin, la vallée de l'Allagnon...

 

Identification



Astronomie magazine 148Astronomie Magazine parle de l'OACC... à lire en rubrique PRESSE.

Connectés

Nous avons 69 invités et aucun membre en ligne

Calendrier OACC

Juin 2017
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
Juillet 2017
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6